Review (VF) : Sociétés Secrètes (2/2) (7è Mer)

Après une première partie très méta bourrée de références occultes et un peu de flipper, voici la seconde partie de chronique sur Sociétés secrètes !

Au menu, c’est très simple. Je me suis toujours demandé comment l’Inquisition classerait les différentes sociétés secrètes et ce qu’elle avait à leur reprocher. Du coup, je vous propose un petit voyage façon “Tous coupables !” dans les ombres du continent de Théah.

Fiche technique

Éditeur : Studio Agate
 
Pagination : 482 pages
 
Résumé : Poignées de main secrètes, mots de passe, messages codés, symboles allégoriques, en Théah, les Sociétés secrètes œuvrent à l’insu de beaucoup, manipulant la vie des rois et des marchands. Mais attention ! Ces connaissances ont un prix dont seul les plus forts pourront s’acquitter.

Mociutes Skara, à vos souhaits !

“Frère Enzo, ce que vous vous apprêtez à lire est une épreuve. Cet ouvrage est blasphématoire mais surtout il est la preuve de la faiblesse de l’homme face aux mensonges qui nous détournent d’une vérité pourtant simple. Nous ne sommes que les outils de Théus et il n’y a rien d’autre à connaître. Tout autre recherche n’est qu’hubris tentant de nous donner une importance réconfortante mais fallacieuse.”

Bon, le ton est donné ! Frère Enzo, il va devoir bien tout lire ! Je propose de commencer par un truc qui a l’air innocent mais qui en fait est quand même reprochable, question que Frère Enzo comprenne que le mal est partout ! Et pour ça rien ne vaut le Mociutes Skara.

C’est littéralement les urgences du Vieux Monde. C’est des gars qui se retrouvent à réparer les conneries de tout le monde avec les moyens d’un hôpital de province. C’en est presque moderne comme histoire et exactement comme nos politiciens comptables : l’Inquisition qui n’en touche pas une en matière de soin trouve à y reprocher !

“Tu te demandes pourquoi je mets le Mociutes Skara en introduction, n’est ce pas ? Après tout, ils ne sont que  des guérisseurs cherchant à soulager les maux de ce monde et c’est là chose louable. De plus, à ma connaissance, et celle de l’Église donc, ils ne sont influencés par aucune puissance corruptrice.

Pourtant mon frère, même dans le plus noble acte se cache le ver de la corruption ! Plusieurs de nos frères nous rapportent qu’ils interfèrent avec nos actions, estimant que leur jugement prévaut sur le nôtre. A plusieurs reprises, ils ont exfiltré des gens recherchés par l’Église, les soustrayant à notre regard. Cette arrogance ne peut rester impunie.

Et s’il te fallait, Frère Enzo, une autre preuve de leur suffisance. Sache que lorsqu’ils soignent des gens, ils leur accolent un petit tissu de couleur. Cette couleur est l’importance qu’ils estiment à cette vie et la priorisation des soins à accorder… Ils jouent à Dieu en décidant du sort des vies d’innocents… Qui sait ce qu’ils feront demain ?”

Voilà Frère Enzo est au courant, le mal est même (surtout ?) chez les gentils. Mais notre bréviaire profitant de l’occasion, va présenter ce qu’il y a encore de plus pernicieux que des soigneurs désintéressés.

Les Chevaliers de la Rose et de la Croix : un classique indémodable

“Laisse-moi Frère Enzo, te parler du visage de la vertu aux yeux des profanes, les Chevaliers de la Rose et de la Croix. Ils sont, selon leur dires, des hommes et des femmes qui jurent de n’être qu’honneur et probité, inspirant ainsi leurs pairs à être meilleurs. Voilà ce qu’ils disent et c’est ce qui séduit leurs mécènes. En vérité mon frère, ils cachent un bien blasphématoire secret…

Ils affirment que notre troisième prophète est un imposteur et qu’ils détiennent la révélation d’une troisième prophétesse. Là où nous savons par la voix de Théus que le quatrième prophète amènera la fin du monde, eux précipitent sa venue car il devrait éclairer l’humanité.

Des serviteurs de Légion cachant un cœur noir sous le visage de l’innocente tentation et dévoyant la vertu pour assouvir la venue du mal, voilà ce qu’ils sont ! Nous devons redoubler de ferveur pour les vaincre dans l’ombre car sur la scène publique, ils profitent d’une popularité intouchée.

Aux Justes il n’y aura nul merci, car le monde se préfère aveugle que de voir la vérité !”

On est d’accord que c’est quand même totalement hérétique non ? Surtout que d’un point de vue “histoire du monde”, la théorie pourrait se tenir. Le Troisième Prophète, clairement c’est un gros militariste raciste obscurantiste, alors que Théus pour les deux premiers avait choisi dans le cultivé, littéraire à tendance occultiste. Du coup on serait tenté de leur donner raison à ces bon gars. Mais… Mais…

Captain America n’a jamais aussi  été aussi bon que  lorsqu’il déchantait des couleurs de son drapeau. Du coup d’office le quatrième prophète c’est l’incarnation de Légion et les têtes pensantes des Chevaliers sont ses apôtres. La désillusion c’est que du bonheur ! Voilà je suis un mauvais type, sachez-le !

Le Collège Invisible et la Société des Explorateurs : le duo dynamique

Puisqu’on parle du Troisième Prophète, penchons-nous sur un de ses enseignements. Il dit que le savoir provoquera la chute du monde et qu’à ce titre, les connaissances ne devraient pas quitter le giron de l’Église. Il affirme aussi que tant qu’à parler de décadence, les Syrnes (La célèbre et mystérieuse ancienne civilisation Syrneth qui a laissé derrière elle pas mal d’artefacts) ont disparu car ils avaient oublié la conscience à la science.

Du coup, le bréviaire va mettre deux sociétés dans le même sac. Le Collège Invisible et la Société des Explorateurs. Le premier est une organisation secrète qui tente de sauver scientifiques et livres des griffes de l’Inquisition pendant que le deuxième est publique, et s’efforce de découvrir les ruines syrneths avant tout le monde et d’ouvrir la connaissance à tout le monde. Et si vous avez vu la “Dernière Croisade”, sachez que le collégien invisible c’est Sean Connery et que l’explorateur c’est Harrisson Ford, comme ça vous pouvez choisir en toute connaissance de cause !

“Notre révéré Troisième Prophète enseigne au monde que la connaissance est un danger.  Deux groupuscules font fi des lois de notre Église. Je parle ici du Collège Invisible qui n’a d’invisible que de nom et de la Société des Éclaireurs qui propage l’obscurantisme. Ces deux groupuscules sont aveuglés par l’ego de croire qu’ils comprennent notre monde mieux que ce que les écrits saints ne nous l’ enseignent, précipitant la fin de notre société.

Le Collège est surtout présent dans les universités et les bibliothèques. Par leurs actions, ils nous empêchent de prévenir les catastrophes et la prolifération de connaissances interdites. Ils ne pensent pas agir à mal, Frère Enzo, mais ces savants vivent, et c’est ironique, dans l’ignorance des conséquences de leurs actes.

La Société des Éclaireurs est un ramassis de brigands pillant les ruines de l’ancien temps pour se faire un nom mais surtout pour remplir leurs poches. Avidité, gloire, voilà bien de mauvais conseillers  de vie. Leurs soit disantes expertises en matière Syrneth est surtout le signe d’une corruption lente de leurs âmes.

Deux faces du visage, Frère Enzo, tous deux participants à l’œuvre de Légion. La messe est dite”.

Le Collégien et l'Explorateur face à un inquisiteur particulièrement vindicatif.

Maintenant que Frère Enzo se méfie des vertueux, des intellectuels, moi je propose qu’on lui vende des assassins !

Mes bébés, mes précieux amours…j’ai nommé :

Les tellements edgy Kreuztritters !

“Les Kreuzritters : des hommes qui se consacrent à l’élimination de monstres, voilà qui devrait illuminer notre regard. Malheureusement derrière le visage de faux martyrs se cache une lourde trahison !

En 1129 ils nous appellent à l’aide car le cœur de leur organisation est gangrénée par des démons. Nous répondons présent mais lorsque notre délégation arrive, les voilà qui nous attaquent sans raison. Enfin si, nous avons pu faire un prisonnier et celui-ci, dans un accès de démence, affirme que les démons, c’étaient nous. Devant l’horreur du massacre, il est évident que c’est eux qui furent corrompus et qu’ils sont aujourd’hui des agents de Légion.

Puisse Théus avoir pitié de leur âme !”

Non mais voilà, pas besoin d’aller plus loin… Des gars qui ont buté des inquisiteurs, qui prétendent mieux connaître les monstres qu’eux… Ah ben c’est des concurrents directs mais en plus ils sont réellement plus efficaces et ça, personne n’aime.

A titre personnel, si vous deviez les faire jouer, sachez John Wick propose qu’ils aient une sorte de sixième sens pour repérer les abominations. Du coup faites vous plaisir et transformez Théah en vaste conspiration maléfico-extraterrestre pour bien rendre fou vos héros. Ce serait juste parfait, du X-Files mais version Witcher quoi. Fox Mulder avec une tignasse blanche… Graour !

Je vous dis : je les aime !

Bon on a chauffé Enzo, maintenant on va parler de ceux qui sont louches mais surtout parce qu’ils ont des pratiques douteuses. En gros là on est dans du criminel qui n’est pas de la juridiction de l’Inquisition mais dans le doute faudrait quand même tous les cramer !

La Fraternité de la Côte et Los Vagabundos

“Frère Enzo, tu pourrais te demander pourquoi je mentionne La Fraternité de la Côte dans ce bréviaire. Après tout, ce sont des pirates qui sont une affaire des rois et non des prêtres. Néanmoins la rumeur raconte qu’ils signent une “charte” qui, en échange d’obligations, leurs céderait quelques pouvoirs. 

Si cela s’avérait vrai, il faudrait clairement s’en inquiéter car c’est là les machinations de Légion. “

Ça a l’air tiré par les cheveux mais un pirate c’est souvent un gars un peu tête brûlée qui serait fichu de pactiser avec Légion s’il mettait une perruque sur sa tête. Du coup si le boss c’est Légion, en fait ça en fait une organisation maléfique et un twist pour vos forbans (et ils le valent bien).

Ensuite voilà les disciples de Zorro : los Vagabundos

“Los Vagabundos, Frère Enzo, est notre ennemi. Et pas pour le motif qu’ils aiment faire croire. Qu’ils contestent les décisions de notre bon Roi Sandoval, arguant qu’elles émanent de nous est certes dommageable même si vrai.

Mais la nature même des masques dont ils s’affublent sans prendre conscience que le danger qu’ils encourent est bien pire. Je sens à l’écriture de ces mots ma propre révulsion et je ne peux qu’imaginer la tienne. Oui, sache-le, les masques qu’ils portent ne sont pas qu’une licence criminelle pour cacher leurs motivations. C’est aussi des artefacts syrneth qui accordent d’immenses pouvoirs à qui les portent en échange d’une soumission au masque.

Voilà donc le vrai visage, et je goûte l’ironie de cette phrase, de ces justiciers. Des pantins accomplissant des volontés hors de ce monde cherchant sûrement à asservir le nôtre. Triste réalité que nous devons combattre.”

On est quand même d’accord que c’est louche, non ? On fait les héros mais en même temps on va tremper son menton dans des affaires occultes ? Moi, je dis : l’Inquisition et Frère Enzo, c’est les seuls à avoir raison !

"Etre kreuztritter c'est savoir s'entourer des meilleurs et ça gégé il le sait !"

Le Rilasciare : l’ultime menace de l’Inquisition !

“Le Rilasciare, dans son manifeste, appelle à la fin de l’Église et de l’État. Frère Enzo, il n’est pas plus blasphémateur que ces gens-là !”

Simple, sobre et efficace. Pas d’occultisme, c’est juste du personnel. En plus c’est les favoris de John Wick, c’est tout dire.

Pour ceux qui n’ont jamais lu 7ème Mer, La Rilasciare c’est les anarchistes du vieux monde. Des gars qui posent des bombes et collent des manifestes et parfois les deux en même temps. Ils sont à la fois les héros et les méchants de leur propre histoire, mais dans tous les cas, ils représentent l’esprit libertaire, sans doute même mieux que les pirates, de par le statut de conscience de la société.

Et maintenant qu’Enzo a bien tout lu, voici le dernier chapitre.. Celui qu’il n’aurait jamais dû parcourir.

Le N.O.M. : les pire pour la fin

“Le Novus Ordo Mundi, Frère Enzo, est une organisation tellement secrète que le fait que j’en sache le nom est déjà de trop. Elle désire, simplement, contrôler le monde et ne connaît aucune limite aux méthodes autorisées. Elle est sans âme, elle est tentaculaire et elle supplante toutes les autres factions sur tous les points. Numéro Sept m’a chargé à travers ce bréviaire de vous poser cette simple question. Voulez-vous vous incliner devant le N.O.M. ou périr à petit feu du poison contenu dans l’encre de ce bréviaire ?”

Adieu Frère Enzo ! Le N.O.M. ne connaît pas pas de pitié car les vrais méchants (avec Légion) c’est eux. C’est sans doute pour référer à ma critique méta du bouquin, ce qui se rapproche le plus d’un secret d’initié. C’est le lobby des vrais salauds de 7ème Mer tout simplement. Rien à ajouter excepté que si vous aimez James Bond, il y a un créneau à prendre ici !

Voilà pour mon petit tour des sociétés pas toujours si secrètes.

En bref

Vous avez lu mon premier article, vous connaissez donc mon point de vue général. Il n’empêche que ce livre a quand même quelque chose. Ce quelque chose qui fait que ce que Frère Enzo croit est tout aussi valable que son contraire. Et ça c’est sans doute le cadeau de cette édition : de vous laisser  faire ce que bon vous semble.

Si j’avais un reproche, c’est que j’aurais voulu, pour une seconde édition, qu’elle parcourt tous les continents et intègre les sociétés qui y conspirent. Alors certes ces conspirations sont abordées dans les nouveaux livres mais pas totalement rattachées et surtout je les trouve peu nombreuses.

Faudra donc que j’applique la recette de John Wick (il en donne une dans le livre) et de créer les miennes car même dans le sable brûlant du Croissant, il faut des Kreuzritters locaux !

Partage sur tes réseaux !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on tumblr
Tumblr
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Vous aimerez peut-être...

STREAM EN COURS
PAS DE STREAM EN CE MOMENT