Review (VF) : Starfinder

Vous connaissez ces périodes où tout semble vous pousser à l’introspection ? Des jeux indépendants qui viennent ronronner sur vos genoux, une petite figurine que vous partagez avec un autre joueur et un fils qui découvre les joies du rôle ? Et ben c’est dans ses périodes là, que vous vous dites que quand même z’allez ouvrir un bouquin que vous vous étiez juré que ça n’en valait pas la peine. Le genre d’ouvrage qui sent le blockbuster sans âme, la redite mais avec une nouvelle peinture et qui donc n’aurait jamais grâce à vos yeux. Je vais vous parler aujourd’hui de Starfinder, le jeu que quand il est sorti, j’ai dit « Du copié collé avec des gobelins non merci » et que maintenant je dois quand même admettre que j’avais un peu tord…

Musique ! (Oué je sais j’ai toujours pas les droits mais faut imaginer un remix de l’intro StarTrek mais genre version orchestrale avec de bruitage d’alpaga extraterrestre)

Starfinder où Le D20 de l’espace !

Starfinder, niveau règle,  c’est donc Pathfinder sauce space op. En gros vous avez des classes de perso, des dés de vie, des niveau et tout ce qui fait le charme de Pathfinder. Si vous n’aimiez pas ce système avec Pathfinder, fuyez car c’est toujours le même. Maintenant ce n’est pas du copié collé bête et méchant. Il y a des nuances ; je pense aux point de vie qui maintenant se divise entre point de vitalité et de fatigue pour limiter les points de vie à foison. Il y a aussi carrément des ajouts nécessaires avec la gestion d’un vaisseau sur champs de bataille par exemple (spoiler alert ça se joue avec un plateau exactement comme Pathfinder, qui donne la part belle à chaque personnage) où la différence entre les dégâts d’énergie et kinétique.

C’est donc plutôt bien fichu (Toujours pour les amateurs de d20), c’est complet et j’ai rien à redire. On a même des tables à rallonge d’armures, d’arme et de matériel pour la vie dans l’espace et comme on est dans un jeu de rôles pointu du gameplay, y a des lvls à côté pour donner une idée de l’équilibre à respecter si on veut que les niveaux reste. Perso j’aimais bien Pathfinder pour ce côté précis, je suis donc content de voir qu’on peut faire la même chose avec du space op.

Mais le système m’a surtout conquis parce qu’il amorçait la touche Starfinder. Le système (et l’univers mais j’en parlerai après) se veut Space fantasy. Il mélange magie et technologie ainsi qu’une approche mystique de l’univers qui offre des possibilités de jeu intéressantes. Le Technomage, l’adepte capable de puiser dans les forces de la vie ou le Templier des étoiles viennent peindre une couleur fort fantasy que je ne m’attendais pas à trouver là. Alors, oui il y a la blinde de space op fantasy mais Starfinder s’approprie une sorte de fusion heroic/space fantasy qui lui est unique. J’aime cette réplique du bouquin « Lorsqu’il s’agit de choisir entre magie et technologie, l’habitant lambda se tourne vers le moins cher ». C’est sobre et parfaitement efficace !

Niveau gameplay donc je coche le « Oui » !

 

Rencontre hostile du troisième type !

Starfinder c’est des racines et des ailes !

On va entrer dans la partie qui m’a un peu moins plu. Starfinder c’est donc la suite très lointaine de Pathfinder. C’est assumé voir même c’est écrit noir sur blanc si vous aviez un doute. Du coup bah… Je suis partagé.

Du côté de l’univers actuel, c’est du classique mais bien digéré. On a un empire maléfique type tyrannie, des insectes intelligents qui dévorent tout, des androïdes qui ont une âme, des monstres de l’espace et une fédération un rien malmenée. Tout y est et en même temps on vous rajoute une couche de magie ou d’histoire de plan parallèle qui font la différence.  Sincèrement ça passe vraiment bien, même le coup d’une divinité qui vient apporter aux humains la technologie du saut est crédible. Cerise sur le gâteau on a des dessins de vaisseaux et des descriptions qui vont avec. Du coup c’est le petit plaisir d’imaginer dans sa tête les flottes. Mention spéciale à la flotte mort vivante, elle dépote proprement !

Et puis vient la lourdeur des références en veux-tu en voilà de Pathfinder et là la digestion elle passe mal.  Je veux dire, je suis déjà pas le premier fan de l’univers de Pathfinder. C’est sympa mais c’est pas ultravendeur mais alors quand tu me retapes les mêmes dieux parce que ça va plaire aux fans ainsi que les mêmes races et bien je décroche. Qu’il y ait des dieux liés aux histoires des races, je suis pour et ils en ont fait pour les nouvelles races et ça passe bien dans l’univers. Mais remettre Pharasma déesse des morts et Sarenrae déesse du soleil bah je décroche. Et je vous passe le « On a pas d’archive de ce qui est arrivé à Golarion donc vous pouvez pas savoir (et le mj non plus), c’est de la paresse d’écriture.

 

Niveau back : Sympathique si on fait abstraction de l’univers propre à Golarion.

Et on me demande pourquoi j'aime le space op <3

Starfinder ce sera mon cadre, leurs règles !

Oui l’univers je le refaçonnerai parce que le setting ne m’inspire rien, mais le système lui me permet d’imaginer aisément et c’est ce que je lui demandais finalement. Starfinder offre des compléments par dizaine qui ne sont nullement obligatoire mais permettent d’étendre ses réflexions ou du moins de pouvoir chiffre des idées. C’est ce qui m’avait attiré dans Pathfinder et c’est ce que je retrouve avec plaisir ici !

Et puis les même petits gars qui avaient repris le système de gestion de royaume de Pathfinder pour leur offrir une réelle plus-value viennent de sortir la même chose mais version galactique. Et ça, ça me parle encore plus parce que permettre à des joueurs d’être des personnages et des seigneurs en même temps permet d’amener des niveaux d’aventure différents avec un même système ! Je crois que ce fut ma petite révélation personnelle du jour, des systèmes solaires à coloniser tout en étant en accord avec une gamme existante !

En gros il est fort probable qu’une galaxie émerge un jour de ma besace (mais pas tout de suite, mon agenda parental et rôliste sont plus que chargé d’ici Décembre 2019 !

C'est l'histoire de quatre pj qui voulaient juste aller manger à la cantina locale !

Partage sur tes réseaux !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on tumblr
Tumblr
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Vous aimerez peut-être...

STREAM EN COURS
PAS DE STREAM EN CE MOMENT