Review (VF) : La Cité des Mensonges (1/2) (L5R)

Le temps est un juge intéressant. Des histoires qui nous ont marquées il y a vingt ans n’existent plus qu’à l’état de lointain souvenir. Il en va de même pour les campagnes de jeux de rôles. Moi par exemple j’ai encore des joueurs, la larme sur la joue, qui me rappelle mes errements quand j’aimais les D6 et de ma campagne Obsidian. Moi je ne peux pas renier mon gamin bien sûr, mais bon avec le regard actuel, j’en suis plus aussi convaincu.

Pour ce qui est des campagnes pré-écrites c’est la même chose. Quelques-unes traversent le temps pour continuer de faire parler d’elles aujourd’hui.  La Campagne impériale de Warhammer, Ravenloft (Réedité et critiqué par votre serviteur), C.O.P.S pour ne citer que quelques-uns que j’ai pu avoir entre les mains. Aujourd’hui je vais m’attarder sur l’une d’elles qui fête tranquillou ses 21 ans, la Cité des mensonges !

La Cité des mensonges est la plus emblématique des villes de Rokugan (Et je désolé pour la capitale mais personne ne s’y intéresse sauf en hiver). Elle est le cœur du scorpion, une fumerie à ciel ouvert d’opium et la promesse de corruption à quiconque en franchit les murs. Mais elle est aussi une campagne qui est devenu avec le temps un graal pour de nombreuses personnes car jamais rééditée. Elle n’est trouvable donc uniquement chez quelques collectionneurs ou en format pdf pour ceux qui abandonnent la quête en route.

La campagne est considérée, quatre éditions plus tard, comme un must have. Et pour l’avoir jouer, je peux d’ores et déjà vous confirmer que la campagne mérite ces louanges. J’ai pu interpréter un rônin nommé magistrat d’émeraude pour être sacrifié à tenter de pacifier la ville des scorpions. J’y ai connu de très belles aventures, je ne m’y suis presque jamais ennuyé, j’ai déjoué de nombreux complots sans pour autant les vaincre tous. Lorsque la campagne s’est terminée, que mon personnage a suivi Benten et a quitté la ville, le joueur a eu ce délicieux pincement au cœur de devoir dire aurevoir à un univers qui était devenu le sien.

 

Voilà pour la petite mise en bouche mais rentrons donc dans le détail !

On remarquera qu'à Ryoko Owari, la nuit est chic ! Il est fait souvent plus clair que la journée et on s'y amuse plus !

« Vous voulez dire qu’il a été poignardé de douze coups de couteaux en plus d’être immolé dans sa chaise à porteur ? Les coups de couteaux c’était avant ou après ? Non c’est pour savoir à quel point il y ait une chance que l’incendie soit juste involontaire » Tenjiru simple yoriki d’émeraude

Pourquoi donc cette campagne est-elle donc aussi bien fichue ?

On va commencer par le pitch. La Cité des mensonges est unique dans l’Empire de Rokugan car elle est le lieu de production de l’opium. L’opium est cultivé tout autour de la ville sous la bonne gouvernance du clan du scorpion qui possède le droit impériale d’en cultiver à des fins médicinales. Vous vous en doutez mais l’opium est donc le cœur de tous les trafics de l’empire car s’il a bien des vertus, c’est surtout une drogue fort appréciée.

Tout le monde le sait, enfin tout le monde… La plupart des gens futés, mais personne ne peut prouver la criminalité de ces champs d’opium et ne peut que pointer mollement du doigt la fortune de la ville aussi insolente qu’arrogante. Autant dire que lorsque vous êtes magistrat d’émeraude et qu’on vous envoie à Ryoko Owari c’est pour que vous y mourriez. Parce qu’il est marqué dans votre charte (Celle que l’Empereur vous a confiée) que vous devez combattre le trafic d’opium alors que vous allez en son cœur.

Le même pitch prend encore plus de saveurs lorsque vous apprenez en début de campagne que le précédent magistrat est mort assassiné, qu’il parle de ninja (Vous savez la légende urbaine des gens masqués qui ne sont pas scorpions et qui aiment les meurtres) dans ses rapports et qu’il avait tenu plusieurs années à son poste (Un record).

Est-ce qu’on vous parle des rumeurs d’hérésie, des tensions entre clans majeurs et du fait que le Champion a presque abandonné tout espoir de dompter la ville ?

C’est généralement là que vous réalisez que soit le Champion d’Emeraude vous a en trop haute estime, soit que le clan du scorpion espère que vous vous souviendrez de qui tutelle votre petite sœur, soit que vous n’auriez définitivement pas dû vomir sur le tapis de la concubine de l’Impératrice. En gros votre nomination est rarement le fruit de vos techniques d’investigation mais plus un coup du sort ou de la politique pour vous mettre à ce poste et là pour une fois c’est de compétences (et fort nombreuses) qu’il va falloir faire preuve pour seulement survivre.

Soshuro Hyobu, honorable Gouverneur de la Cité des Mensonges. Toujours heureuse de rencontrer un nouveau magistrat !

Partage sur tes réseaux !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on tumblr
Tumblr
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Vous aimerez peut-être...

STREAM EN COURS
PAS DE STREAM EN CE MOMENT