Chronique de l’Empire des Cerisiers 2/3 : Survivre

Rebonjour cher lecteur et bienvenu pour la suite de ma chronique. Je préviens, je rappelle, j’annonce mais maintenant je vais devoir spoiler. Z’êtes prévenu !

Si vous n'aimez pas le spoi, faites comme grand'ma et arrêtez vous là pour la regarder. Ca lui fera de la compagnie et en plus faut savoir chérir ses ancètres !

« Survivre », à la base, commence comme une sorte de tragédie banale. Une famille, le Clan Kajiwara, a levé une armée pour écraser le clan Ashina suite à une sombre histoire d’héritière qui s’est enfuie dans les bras d’un autre et s’est ainsi déshonorée. Peu de temps pour les PJ d’avoir les tenants et aboutissants de l’histoire, car la première scène est le seppuku du Daimyo alors que l’armée Kajiwara est aux portes de la ville. Idéalement, les PJ sont des samurais au service de la famille Ashina pour que ce soit encore plus percutant.

En ce qui me concerne, ma MJ m’a fait commencer par une autre porte.  Après avoir eu quelques démêlés avec la famille Kajiwara (Le Daymio et sa grosse moustache n’aime pas les petits malins surtout ceux aux yeux verts… J’ai compris assez vite que monsieur était un violent et que ça n’irait jamais entre nous) s’est retrouvé invité à domicile. Haruto a alors ressenti un étrange vide spirituel dans la région, et après quelques enquêtes, a découvert une grotte derrière un temple qui fut jadis un lac souterrain. Dans cette grotte, une créature d’ombre tentaculaire aspire lentement l’énergie des terres Kajiwara. Selon mon interprétation, à ce moment du récit, la grotte était jadis un lac naturel qui fut asséché suite aux manigances Ashina pour dévier la rivière à l’origine de l’eau. J’en ai déduit que la réponse se trouverait sur les terres Ashina, et c’est comme ça que je me suis retrouvé derrière les murs avec le seppuku à venir et surtout Grosses Moustaches aux portes qui ne ferait pas grand cas de ma mort. L’histoire pouvait donc commencer.

Le Daimyo, avant de mourir, confie aux joueurs de retrouver la “vraie mère” de son fils. Ledit fils étant héritier des terres Ashina, mais aussi des terres Kajiwara car le fils de l’héritière Kajiwara et donc recherché par Grosses Moustaches. Autant dire qu’on vous demande de prendre un gosse, de trouver le moyen de fuir pendant un siège, et après cela de tenter de trouver sa mère parce que le Daymio n’est pas ultimement clair sur qui il a réellement engrossé. Dans mon cas, j’étais convaincu que le gosse était la source du mal tentaculaire car il avait d’étrange yeux d’automne. Remarquez qu’en plus ça faisait un lien entre mon perso et le gamin, la couleur d’yeux.

On passe de la tragédie à une fuite hollywoodienne. Vous commencez par tenter de fuir à travers les souterrains mais, coup de théâtre à la suite d’explosions, l’endroit est impraticable. Résultat, il faut soit grimper par les toits et fuir par les murs soit passer par la cour où tout le monde se bat. Et rajoutez à des civils qui s’accrochent à vous pour survivre et dont certains peuvent vous trahir. Et n’oublions pas que dorénavant vous avez un mioche de moins d’un an dans les bras, le genre à brailler. Cette branche du scénario est terrible et un petit bonheur d’action/oppression. Lorsqu’enfin vous quittez le château, sincèrement on se sent mieux.

S’en suit la partie recherche de la vraie mère à coup d’aller voir des PNJ dans la ville maintenant occupée par les Kajiwara (et donc sous couverture), papoter avec d’autres dans des villages locaux et tenter de comprendre qui ment et qui vous dit la vérité. Parce qu’en fait, chez les Ashina, on était de sacrés fornicateurs et qu’on aimait les maîtresses. Enfin bref, cette partie n’était pas la plus passionnante (mais nécessaire et puis ça rajoute de l’histoire donc faut pas bouder) mais elle débouche sur le fait que la mère était en fait Kinu, une concubine du Daimyo, d’origine Utaru, qui a quitté le château il y a un an après avoir abandonné son fils. Encore une surprise, et dans le cas de mon histoire personnelle, encore un lien entre le gosse et moi. Reste à découvrir l’emplacement du village secret des Utarus.

 

Je vous dis à Lundi pour la fin de cette histoire !

Partage sur tes réseaux !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on tumblr
Tumblr
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Vous aimerez peut-être...

STREAM EN COURS
PAS DE STREAM EN CE MOMENT