Review (VF) : Les Filles de la Fureur (Pathfinder)

  • Petite description by Ze Grog:
Cette aventure d’action et d’exploration est prévue pour quatre personnages de niveau 3. Le scénario les mènera jusqu’au niveau 6. Elle se déroule dans la petite ville d’Arwyll et de ses environs, à la frontière entre le Belzken, le domaine de nombreuses tribus orques, du Dernier Rempart et de l’Ustalav.
Une tribu d’orques, les Filles de la Fureur, règne sur la région et terrifie les communautés humaines des environs. Les orques, essentiellement composées de femelles brutales, sont dirigés par une matriarche, Kelseph. Cette dernière a eu de nombreuses filles, dont une demi-orque, Végazi. Celle-ci a depuis quitté la tribu, écœurée par sa brutalité et sa violence.
Kelseph traque aujourd’hui sa fille et envoie ses orques et ses diables partout dans la région pour la retrouver. Pour compliquer le tout, les propres demi-sœurs de Végazi se mêlent à l’affaire, tout comme les dirigeants d’Arwyll. C’est là que les aventuriers interviennent…
Elle a pas l'air choupi la petite ?
  • Mon avis, le beurre et le sourire des dés (et pas de la crémière)
A la base je ne maîtrise pas Pathfinder pour son roleplay. Je pense en avoir déjà parler et sinon (pour ceux qui voudraient pas faire des recherches) je vais résumer simplement; Pathfinder c’est des mécanismes bien huilés offrant des challenges généralement équilibrés aux joueurs et des échelles de puissance simple d’utilisation aux mjs. Le reste, on m’en raconte ce qu’on veut, c’est accessoire. Alors oui vous avez surement eu une excellente campagne dans un système dungeon and dragon, je dis pas le contraire, mais vous auriez eu ce moment de roleplay qu’importe le système utilisé et donc ce n’est pas le jeu mais votre mj qui en est la source. Pourtant les Filles de la Fureur sont une sorte d’ovni par rapport à la gamme parce que le roleplay (Avec des mécanismes faut pas déconner) est au centre de l’action !
A partir de maintenant je spoile… Je préviens…
Oui dès fois que toi lecteur tu ne sache pas quoi en penser de cet ouvrage et que tu sois mj ou généreux avec ton mj en cadeau (Prenez en de la graine mes joueurs). Enfin bref voici les points importants
Premier point positif: Le choix final
Le but de la campagne est donc de sauver l’âme de Vegazi la demi orc convoité par sa mère psychopate (Worst mother ever au passage) et d’affronter la diable qui est à la base du contrat. Le scénario serait classique si à la fin il n’avait pas prévu que le pj moyen alléché par les offres diaboliques ne céderaient pas au MAL (en majuscule) et propose donc une charmante fin où les pjs peuvent convaincre Vegazi de se sacrifier pour la communauté. Cynique à point comme je ne m’y attendais pas
Second point positif: Le Casting
Habituellement les méchants sont cool mais les lieutenants manquent parfois de punch et bien dans ce cas précis chaque gosse de la matriarche folle est juste charismatique comme je les aime (Excepté une mais c’était le quota maigrelet). D’ailleurs mes pjs ont eu du mal à les tuer et ont vite vu en elles du potentiel d’alliés (Oui bon ils jouent méchants, ça a du jouer dans l’histoire)
Premier point négatif: Les combats
Oui bon j’ai justement dit que c’était le point fort de Pathfinder mais rien à faire je trouve quand même qu’on se trouve avec des combats facultatifs qui parfois sentent le remplissage. Y a toute une partie ou les pjs vont dans les fermes des environs pour rameuter les fermiers et chaque ferme est le théâtre d’un combat. Ces combats sont mous et n’apportent rien à l’histoire, mais alors vraiment rien. Pour ma part je les ai passé et juste balancé une grosse baston à la fin de la visite des fermes pour le plaisir de voir partir les sorts de tous côtés.
Second point négatif: Le Casting mais les autres pas les orcs
Je vous ai dis que les Filles de la Fureur étaient charismatiques, et bien oublier tout cela quant on approche les autres pnjs. Ils sont interchangeable, sans réels flammes qui les animent. Mention spécial au chef du village qui aurait pu s’appeler “Personne” qu’on aurait pas senti la différence.
  • En conclusion
J’ai mis deux points négatifs et deux positifs mais en vrai le scénario est quand même agréable et profite d’une ambiance assez unique. Ca a été un plaisir de l’adapter au format de ma campagne et mes joueurs ont eu de bonnes discussions rp et l’occasion de trancher par leurs avis. Ca ne se regrette pas !
Un superbe design pour une charmante collaboratrice des forces du mal !

Partage sur tes réseaux !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on tumblr
Tumblr
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Vous aimerez peut-être...

STREAM EN COURS
PAS DE STREAM EN CE MOMENT