Preview (VF) NOC : Des ombres et des fonctionnaires

Le thème de l’agonie de l’humanité est un thème que j’apprécie en jeu de rôle. Ca permet d’aborder des thèmes aussi joyeux que le désespoir au quotidien, les saines dictatures et l’auto-génocide comme solution viable. Du bonheur je vous dis, que ce soit à maîtriser ou simplement à jouer !

Noc est un futur jeu qui abordera ce setting avec une petite nuance qui m’a plu : ici ce n’est pas l’humanité qui s’est enfermée sous terre ou derrière des murs de béton, mais un artefact (Qui est appelé “Objet Dieu”) qui a recouvert la Terre d’une paroi de métal implacable. Aussi titanesque que sobre !

Il n’en fallait pas plus pour me convaincre d’y jeter un œil. Ca et le fait qu’ils évoquent dans les sources d’inspiration : Brazil et Kult (L’un étant un film qui m’a traumatisé à l’époque et l’autre un jdr qui m’a valu un passage sur TV Bruxelles… Cherchez pas, j’étais une star à l’époque !)

"Morceau de quiétude dans votre bienheureux quotidien" Cette oeuvre est validée par l'Administration !

« La protection de l’Artefact n’est acquise qu’à ceux qui respectent la loi des hommes »

On est quelques siècles après l’arrivée de l’Objet Dieu et par là même, la fin du monde tel qu’on a pu le connaître. L’humanité s’est reconstruite dans des rares villes protégées et illuminées par OD (On va l’appeler comme ça “l’Objet Dieu”, c’est plus simple). Le reste du monde, lui, est plongé dans l’obscurité et peuplé de monstruosités.

Ces villes sont dirigées par l’Administration. L’Administration, c’est une organisation mondiale apparue peu de temps après l’arrivée de OD. Elle se dit bienveillante et se proclame être la seule capable d’interpréter les volontés de OD. Selon elle, OD est apparu pour sauver l’humanité d’un péril imminent. Le fait que s’écoule d’OD un liquide noir corrupteur, le fait que s’échappe parfois des vapeurs meurtrières du ciel de métal,  ne sont qu’un faible coût comparé à la survie de l’humanité.

Niveau monde rien à redire, j’apprécie le concept. Une élite inaccessible, un peuple maintenu dans l’ignorance à qui on demande une obéissance aveugle, une monstruosité mécanique mystérieuse, le tout saupoudré de menace dans l’obscurité, voilà de quoi me plaire ! C’est assez implacable et inattendu pour susciter de la curiosité chez les lecteurs.

L'Administration elle a dit qu'il fallait liker ma page et aussi la partager <3

« Lorsque l’espoir n’est plus une option, l’homme est encore plus dangereux »

Niveau orientation de jeu, les auteurs divisent le jeu en trois paliers.

Le premier porte le doux nom de « Survie ». C’est la première approche de l’univers. Il est composé de scénarios isolés dans le but de de rendre l’univers de NOC un peu plus concret. L’objectif est d’introduire le quotidien des personnages pour mieux les en sortir.

Le deuxième palier « Dissidence » rentre dans le vif du sujet. Les personnages ont commencés à comprendre qu’il n’y a pas que les étoiles qui sont occultées. Les précédents scénarios ont fait germer le doute que ce palier viendra confirmer. Le personnage cesse enfin d’être spectateur pour devenir pleinement un acteur des événements. Il quitte le confort (On est d’accord, c’est très très relatif vu le setting) de son existence à la recherche des vérités dissimulées. Le jeu tourne autours de courtes campagnes encadrées pour amener le chapitre final

Le dernier palier s’appelle « Transcendance » ! La proposition ici, c’est de révéler les secrets de l’univers. L’objectif est de révéler les vérités aux joueurs et de leur permettre de changer le monde à jamais. Un final de campagne en fanfare en somme !

Personnellement j’aime bien une campagne avec une feuille de route claire. Ca met en lumière les thèmes abordés et permet de se projeter dans ce qu’on va maîtriser. Pour les accros aux campagnes sur le long court, les auteurs s’engagent à ce qu’on puisse continuer de jouer dans l’univers une fois le palier de Transcendance passé.

« Qu’importe le nom que tu donnes à une arme, la seule importance est sa capacité à nuire et idéalement à quelle vitesse »

Niveau règle, Noc a un système de “réussite automatique” avec des mécaniques de prises de risques pour améliorer son degré de réussite. En gros, si votre score de talent est égal ou supérieur à la difficulté, c’est une réussite automatique. Sinon vous pouvez toujours lancer les dés au risque de subir un retour de flamme.

En plus, les auteurs ont prévu (sans aucune obligation, juste du confort) un plateau de jeu qui matérialise ce que Noc appelle la « Danse de l’Artefact ». Ce plateau dévoilera sa logique au fur et à mesure que les joueurs appréhendent les mystères de l’univers. Étant goûteur de supports concrets pour mes parties, moi je trouve ça cool !

Le printemps, y a pas à dire, c'est toujours une saison pleine de vie... Surtout à la lumière de l'Objet Dieu !
Le printemps, y a pas à dire, c'est toujours une saison pleine de vie... Surtout à la lumière de l'Objet Dieu !

« Rien ne vaut les vapeurs graisseuses au réveil, ça ouvre les bronches et fait passer le goût de la vie »

Noc m’a donc parlé. Il faut dire qu’un projet clair dans son approche, avec un balisage des thèmes abordés, c’est un vrai plus à mes yeux. Quant à l’univers, il est suffisamment mystérieux et inattendu pour que je sois curieux de m’y plonger.

Quelques petites informations concrètes:

Le site de Noc: https://sethmes.com/noc/

La page facebook de Noc: https://bit.ly/38B198T

Date attendue du Kickstarter: Avril 2020

Et mes remerciements à mes tipeurs et aussi à mon correcteur bénévole sans qui vos yeux auraient déjà fondu ! (Yannick merci <3 )

Alena connaît ton agenda, elle connaît aussi le numéro de carte de crédit et surtout elle sait où tu caches ta collection d'hamsters empaillés... Penses-y en Avril !

Partage sur tes réseaux !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on tumblr
Tumblr
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Vous aimerez peut-être...

STREAM EN COURS
PAS DE STREAM EN CE MOMENT