Massive Darkness : My two cents

A long time ago
Massive Darkness c’est un jeu de plateau de type dungeon crawling. C’est à dire que les joueurs incarnent des héros en balade dans un donjon. J’avais dans le temps (alors quand je dis dans le temps sortez le sépia) acheter et user mon Heroquest (Mon premier du genre) et j’étais donc tout heureux de pouvoir rée-tirer l’expérience avec Massive Darkness.
21273439_345690349222883_79989008370511651_o
Table prête à l'emploi
Du matériel fourni
Au niveau matériel on a plus d’une dizaine de héros, une dizaine de “boss” sans compter les monstres errants. Ensuite vient le plateau lui même, dix tuiles à agencer selon les scénarios. Et pour compléter une batterie de dés et des fiches de personnages. Le plus est clairement du côté des figurines qui sont, comme d’habitude avec Cmon, bien fichues.
21199352_345718022553449_7616787683897801322_o
Et mon système de gobelet pour les ranger tous <3

Du gameplay

Chaque joueur incarne donc un héros défini par sa fiche avec son pouvoir exclusif et une classe de perso choisi par le joueur (Sur la fiche de perso, on conseille une classe). Chaque classe rajoutant son lot de compétences et autre bonus.
Les monstres (puisque on parle de fiche) sont défini par des stats et des pouvoirs propres. Leurs nombres (pour les minions et les boss) et leurs points de vie (pour les monstres errants) sont défini par le nombre de héros en jeu. Pour le reste ces monstres sont régi par un système de ligne de vue pour leurs déplacements et leurs actions hors combat.
Les combats sont réglés par un lancer de dés d’attaque (jaune et rouge) et de défense pour l’adversaire (bleu et vert). On comptabilise le nombre d’épées et de boucliers et si il y a plus d’épées que de bouclier, l’attaque est un succès et l’adversaire perd des points de vie. Vient se rajouter les bonus éventuels du matériel, des compétences particulières etc…

Dernière petite particularité du jeu, il existe une différence entre des zones d’ombre et des zones éclairées (Clairement dessinée sur les tuiles). Certaines capacités ne s’utilisent que dans ces zones et surtout les héros ne sont pas visible par les monstres lorsqu’ils se cachent dans ces ombres.

Comptez deux à trois heures selon le scénario pour un temps de préparation d’une quinzaine de minutes et un rangement du même acabit
Du ressenti perso
Les plus
J’ai fait une dizaine de partie et j’en suis relativement content. Le système est relativement fluide et le côté aléatoire des monstres et des combats me tiennent éveillés et évitent le côté assommoir des tours. La liste des héros est assez variée (ainsi que les classes) pour pouvoir y trouver son bonheur et les objets équipables permettent pas mal d’optimisation différentes selon ses envies.
Le système de “Zone d’ombre” est facile d’utilisation, rajoute un côté placement aux personnages sans en faire trop. C’est fun et ça rajoute une étincelle de stratégie pas désagréable.
Et enfin y a un paquet de monstres différents et de les voir s’aligner sur le plateau, c’est un petit plaisir coupable !
Les moins
Les règles ! Au début tout va bien et l’ensemble est lisible. Une fois qu’on franchit les premiers niveaux, tout se complexifie et devient une prise de tête pour retenir tous ses bonus et autres facteurs influents. A un moment y a des dés qu’on oublie de lancer, des blessures qu’on inflige pas ou au contraire qu’on inflige à tord et l’ensemble devient un brin indigeste. Pour un jeu “simple”, c’est un peu dommage
Ensuite il y a la monotonie des objets et des figurines avec la montée en puissance. En gros les objets, sauf quelques rares exceptions, et les monstres sont identiques et sont justes réajuster en puissance avec les levels. Rien de définitif mais du coup selon le tirage, vous allez manger que du gobelins et la même araignée pendant tout le jeu. Bon on pouvait pas non plus inventer à l’infini des monstres mais selon le hasard, certaines parties manquent un peu de relief.
Le global
En gros je ne regrette rien ! Les points négatifs sont présents mais globalement je suis quand même content de jeter les dés et tenter différentes approches des monstres selon les classes de personnage. En groupe, l’ensemble tourne bien et chaque tour de joueurs est l’occasion de pester sur les dés et la chance de celui qui les lance (Comme une vraie partie de jdr en somme)
La seule chose que je n’ai pas encore pu tester est le mode campagne qui est censé rendre le jeu plus difficile au début (Mais trop simple à la fin) mais pour cela je vais devoir réunir une équipe prête à tenter sa chance !

Partage sur tes réseaux !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on tumblr
Tumblr
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Vous aimerez peut-être...

STREAM EN COURS
PAS DE STREAM EN CE MOMENT